La ferme des 4 vents

Mis à jour : juin 20


La ferme des 4 vents est la première entreprise que j’ai rencontrée pour le blog KIYO.

Et quelle expérience ! Cette petite entreprise du Périgord élève, produit, et vend ses vêtements en famille. Une belle entreprise traditionnelle et inspirante.

Une histoire de famille

Mathieu, 27 ans, a toujours voulu travailler dans le secteur agricole, mais hors de question d'élever des animaux pour qu'ils finissent à l'abattoir. Mathieu aime trop les bêtes.

Il aime aussi les belles choses. Ancien menuisier-charpentier, il aime travailler les matières nobles et de qualité.

Il y a 4 ans, il a donc décidé de créer un élevage de chèvres angoras, seules chèvres à produire du mohair.

Jeune et enthousiaste, il a entraîné sa mère et sa sœur dans l'aventure.

Après avoir retapé tout seul un ancien séchoir à tabac, il créé la ferme des 4 vents (la chèvrerie) et au fil des nuages (la boutique).

De l'élevage des chèvres, à la production et la vente, toute la famille s’investit dans ce projet.


  • Mathieu s'occupe de l'élevage.

  • Marie-France (la maman), ancienne commerçante dans la chaussure de luxe, s'oriente naturellement vers la vente et tous les aspects commerciaux.

  • Audrey (la sœur), ingénieure qualité, est responsable de la qualité du produit et s'occupe de la communication.

Pour avoir déjà travaillé en famille, je sais qu’il est parfois difficile de s’entendre entre frère et sœur sur un projet professionnel. Mais quand j’aborde le sujet avec Marie-France, elle me répond avec des yeux rieurs : "pas du tout, c'est super bien ! Chacun donne son avis, participe aux décisions communes, sans empiéter sur le travail des autres. C’est une affaire qui roule ! »

Après avoir débuté avec 40 chèvres, Mathieu et sa famille s'occupent maintenant de 170 animaux.

Le mohair: un produit unique

La ferme des 4 vents est spécialisée dans le mohair, qui est la matière produite par les chèvres angoras.

Pour assurer un produit d'exception, la fibre est vérifiée à l'œil nu après chaque tonte par Mathieu et sa mère. Cette vérification minutieuse permet de classer le produit en 5 qualités de finesse, et d'assurer la douceur des vêtements qui seront tricotés.

Contrairement au mohair industriel fabriqué en Afrique du Sud ou en Turquie, le Mohair de la ferme des 4 vents est totalement artisanal et made in France.

Grâce à ce savoir-faire, le mohair français a même été désigné comme le plus beau mohair du monde.

Au toucher, le mohair made in France se rapproche du cashmere grâce à cette qualité de production.

Protégeant aussi bien du chaud que du froid, le mohair est une matière durable, qui s'adapte aux différents climats.

En effet, d'abord originaire de Turquie, les chèvres angoras ont été introduites en France au 15ème siècle.

La fourrure mohair protégeant aussi bien du froid que du chaud, les biquettes n’ont donc pas eu de mal à d’adapter au climat du sud de la France.

Au contraire, plus il fait chaud, et plus elles produisent de mohair.

Je vous conseille donc de venir visiter la ferme lors des temps très chauds, vous aurez peut-être la chance de croiser de vraies pelotes sur pattes.

Le savoir-faire

Après la tonte, le mohair est ensuite transformé en pelote, puis envoyé aux 20 tricoteuses qui réalisent à la main les vêtements de la boutique.

Le savoir-faire artisanal est donc présent à chaque étape de la production. Dans l'élevage des chèvres, le choix des tissus, le tricotage des vêtements, puis la vente, tout est fait main et de manière artisanale.

Mais la ferme des 4 vents ne s'arrête pas là...

Elle souhaite également éduquer les nouvelles générations.

Pour cela, des visites de la ferme sont organisées.

Pour 3 euros symboliques, les écoliers, les touristes, et visiteurs en tout genre, peuvent venir visiter la ferme, découvrir les chèvres et la production du mohair.

Le mohair ayant presque disparu en France (ils ne sont plus que 80 producteurs dans l'hexagone), la ferme des 4 vents souhaite remettre cette matière au goût du jour. Pour cela, elle imagine avec une styliste de nouveaux modèles et de nouvelles lignes, pour séduire une clientèle plus jeune et urbaine.

Qu'on se le dise, le mohair n'est donc plus réservé aux grand-mères.

La preuve: Chanel, Rick Owens et Rami Kadi ont réintégré le mohair dans leurs dernières collections haute-couture 2015-2016.

Le mohair a donc encore de belles années devant lui.

Si vous souhaitez en savoir plus sur la ferme des 4 vents, c'est ici, ici et ici

Crédits photos : la ferme des 4 vents, Patricia Marini, et Rami-Kadi.com

#mode #artisanat #PME #inspiration #Perigord #mohair #laine #famille #entrepreunariat #business